Politique

Des militaires français et des civils blessés dans une explosion au Mali

Des militaires français et des civils blessés dans une explosion au Mali

Six soldats français et quatre civils maliens ont été blessés à Gossi, dans le centre du Mali, lorsqu’une voiture piégée a explosé alors qu’un véhicule appartenant à Barkhane, la mission militaire française de lutte contre les militants au Sahel, a explosé, a annoncé l’état-major français.

« Une voiture conduite par un kamikaze a attaqué un véhicule de la force Barkhane alors qu’elle effectuait une mission de reconnaissance pour assurer la sécurité à proximité de la base opérationnelle avancée de Gossy », a indiqué l’état-major français dans un communiqué.

Elle a ajouté que l’explosion a entraîné « la blessure de six militaires français et de quatre civils maliens, dont un enfant », notant que la vie des blessés n’est pas en danger, un responsable militaire malien et un législateur local, qui ont requis l’anonymat, ont indiqué que trois militaires français ont été blessés et emmenés par hélicoptère à la base de Barkhane à Gao, selon l’état-major français, « des unités d’alerte, dont des hélicoptères Tigre et des chasseurs Mirage 2000, sont intervenues pour soutenir les forces de terrain ».

Cette attaque intervient alors que la France s’apprête à entamer son désengagement progressif de la région du Sahel. La force Barkhane (5 100 membres) sera supprimée et remplacée par une force spéciale européenne « Takuba » axée sur la lutte contre les militants, selon le projet à l’étude par Paris, la France entend quitter des bases au nord du Mali – Tessalit, Kidal et Tombouctou – d’ici fin 2021 pour concentrer sa présence à Gao et Minka, au plus proche de la zone « triangle frontière » entre le Mali, le Niger et au Burkina Faso, ainsi qu’à Niamey, la capitale du Niger.

  L'Union européenne termine sa mission de formation au Mali
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top