Politique

La Commission électorale de Zambie reporte l’annonce des résultats des élections en raison d’une forte participation

La Commission électorale de Zambie reporte l'annonce des résultats des élections en raison d'une forte participation

La Commission électorale générale de Zambie a annoncé que le retard dans l’annonce des résultats des élections générales de jeudi était dû à la participation massive des électeurs, le directeur général des élections en Zambie, Kritikos Shindano, a déclaré lors d’une interview à la presse que la commission continue de compter les voix dans toutes les circonscriptions et annoncera les résultats une fois les résultats consolidés terminés, expliquant que la commission fait de son mieux pour veiller à ce que les résultats soient annoncés à temps, tandis que les résultats définitifs seront annoncés dans les 72 heures suivant la fermeture du dernier bureau de vote.
Shindano s’est dit préoccupé par les violences qui ont visé certains bureaux de vote et perturbé le processus de vote, appelant les partis politiques à coopérer avec le comité afin de permettre aux superviseurs du scrutin de mener à bien leur travail, la Commission électorale de Zambie a appelé hier les citoyens à se calmer à la suite des violences dans certaines parties du pays à la suite des élections générales, exprimant son regret que la violence politique ait conduit à la mort de deux personnes le jour du scrutin, le principal candidat de l’opposition zambienne, Hakainde Hechilema, a obtenu 59 % des voix, tandis que le principal candidat du parti au pouvoir, Edgar Lungu, a obtenu 38 % des voix.
Il y a 16 candidats à l’élection présidentielle, mais la course devrait être serrée entre le président sortant Edgar Longo du Front national et le principal candidat de l’opposition, Hakainde Hechilema du Parti uni pour le développement national, il semble que l’opposition en Zambie se dirige vers une victoire historique sur le parti au pouvoir, comme cela s’est produit lors des élections au Malawi, l’une des démocraties les plus prospères d’Afrique, la Zambie a connu des changements de pouvoir pacifiques depuis qu’elle a adopté la démocratie multipartite en 1990.

  Le ministre tchadien des Affaires étrangères démissionne en raison de divergences avec des "hauts politiciens"
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top