Politique

Une femme tuée et un prêtre blessé par balle dans une région séparatiste du Cameroun

Une femme tuée et un prêtre blessé par balle dans une région séparatiste du Cameroun

Une femme a été tuée et un prêtre a été blessé lors d’une fusillade lors de la messe dominicale dans une église de l’une des deux régions anglophones du Cameroun, où des groupes armés de la minorité linguistique mènent une insurrection séparatiste, ont indiqué des responsables, et lundi, le chef de l’église presbytérienne de Bali (nord-ouest du Cameroun) Samuel Funke a déclaré que « des balles ont touché l’église pendant la messe dominicale, tuant le fidèle et blessant le curé d’une balle dans le bras ».

A son tour, un responsable local a confirmé à l’AFP que la fusillade avait eu lieu et l’issue « Il s’avère que le groupe séparatiste armé opérant à Bali est responsable de cette attaque », a déclaré le responsable, sous couvert d’anonymat, il a ajouté que les tirs visaient des soldats qui traversaient un carrefour près de l’église, mais les tirs ont apparemment raté leur cible, la source a expliqué que le groupe séparatiste a placé un engin explosif sur la route pour le faire exploser au passage des soldats, mais qu’ils l’ont évité et sont passés à proximité, de sorte que les assaillants n’ont ouvert le feu que sur les soldats.

Depuis quatre ans, le Cameroun assiste dans son nord-ouest et son sud-ouest, les deux régions où vit la minorité anglophone dans un pays majoritairement francophone, une rébellion armée dans laquelle l’armée et les groupes séparatistes sont engagés dans des affrontements quasi quotidiens. Les ONG et les Nations Unies accusent les deux parties de commettre des violations et des crimes contre les civils. Le conflit séparatiste au Cameroun a fait plus de 3 500 morts et 700 000 déplacés.

  Union africaine : Nous cherchons à trouver une issue qui ouvrira la voie à des élections au Soudan
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top