Politique

The Times : les mercenaires de Wagner aident Poutine à resserrer son emprise sur l’Afrique

The Times : les mercenaires de Wagner aident Poutine à resserrer son emprise sur l'Afrique

Le journal britannique « The Times » a déclaré que la Russie considère le retrait militaire français prévu du Sahel comme une preuve de l’effondrement de l’ancien système colonial et une opportunité de combler le vide laissé par ce retrait, le journal a souligné que la décision du président français Emmanuel Macron en juin dernier que son pays retirerait la moitié de ses forces dans la région du Sahel représentait une opportunité à la fois pour le Kremlin et la junte militaire au pouvoir au Mali, qui a exprimé son intention d’utiliser des combattants du secteur privé pour aider combattre les groupes terroristes extrémistes.

Elle a souligné que le porte-parole du gouvernement malien a prononcé une phrase qui pourrait adopter un modèle pour ceux qui souhaitent inviter des fantômes et des marchands d’armes russes pour aider à gérer leurs États défaillants, car il a déclaré que « le Mali diversifie ses relations à moyen terme pour assurer la sécurité du pays », le gagnant d’une recherche financière de soldats engagés est le groupe Wagner basé à Moscou, également connu sous le nom d’armée privée de Vladimir Poutine, a indiqué le journal, selon le Times, les mercenaires de Wagner étendent leur présence dans diverses régions d’Afrique, alors qu’ils aident les forces du général à la retraite Khalifa Haftar en Libye dans sa guerre contre le gouvernement internationalement reconnu, et ils interfèrent également dans d’autres pays africains, y compris la République centrafricaine, le Soudan et le Mozambique, et ils ont signé cette année des contrats avec les gouvernements éthiopien et nigérian.

Le journal a souligné que le nombre de soldats Wagner déployés en Afrique est actuellement estimé à 10 mille soldats répartis dans différents pays, et qu’un millier d’hommes sont au Mali dans le cadre d’un accord avec le gouvernement malien, selon lequel ils reçoivent un montant de 10 millions de dollars par mois, dans le rapport préparé par son rédacteur diplomatique, Roger Boys, le Times a déclaré que l’objectif principal des forces de Wagner au Mali est de maintenir l’allié de la Russie, le président malien par intérim Asmi Gueta – un colonel qui a étudié dans un collège militaire russe – au pouvoir et en sécurité.

  Dans une nouvelle escalade, Addis-Abeba accuse Khartoum de violer l'accord frontalier
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top