Politique

Un « pacte social » entre le gouvernement et les syndicats au Tchad

Un « pacte social » entre le gouvernement et les syndicats au Tchad

Le gouvernement tchadien et les partenaires sociaux ont signé un « pacte social » pour une durée de 3 ans, renouvelable, visant à « œuvrer à l’instauration d’un climat apaisé en améliorant les conditions de travail et en élevant le niveau de vie des personnes et des travailleurs en particulier ».

Le gouvernement tchadien s’est engagé à payer « les arriérés d’indemnités de transport entre 2016 et 2020, et à payer les cotisations des retraités chaque mois à partir de novembre prochain », le gouvernement cherche à « créer une atmosphère de confiance mutuelle entre tous les acteurs afin de faire avancer la roue du développement du pays », la charte vise également à « donner la priorité au langage du dialogue inter- et sociétal et renoncer à la confrontation, dans un effort pour accroître la croissance et la rentabilité des différents services », le président du Conseil de transition, le général Mohamed Idriss Deby, a félicité les Tchadiens pour cette charte, la considérant comme le début de signes de paix et de concorde.

« A l’occasion de la signature d’un pacte social entre le gouvernement et les partenaires sociaux, et des promesses de paix et d’harmonie sociale qui en découlent dans notre pays, nous félicitons le gouvernement et les dirigeants syndicaux pour cette réalisation sans précédent et louable », a-t-il déclaré dans un communiqué sur Twitter.

  Grande concurrence entre les responsables algériens pour voler l'argent public
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top