Politique

Le Kenya appelle l’ONU à reconsidérer sa coopération avec l’Afrique en matière de maintien de la paix

Le Kenya appelle l'ONU à reconsidérer sa coopération avec l'Afrique en matière de maintien de la paix

Le président kenyan Uhuru Kenyatta a appelé à une coopération étroite entre les Nations Unies, l’Union africaine et les communautés économiques régionales pour faire face aux défis de la sécurité, au maintien de la paix, au changement climatique et à l’épidémie actuelle de la pandémie de COVID-19, le président Kenyatta, qui occupe la présidence tournante du Conseil de sécurité des Nations Unies, a mené une discussion sur la manière dont les Nations Unies, l’Union africaine et les communautés économiques régionales pourraient collaborer pour opérationnaliser l’architecture de sécurité de l’organisation continentale.

Le président kenyan a suggéré de reconsidérer les opérations de maintien de la paix en Afrique, soulignant la nécessité d’une coordination entre les réponses continentales et les missions de maintien de la paix des Nations Unies, afin que les efforts soient efficaces, appelant à des approches plus globales, « Nous réussirons à vaincre l’insécurité lorsque nous combinerons une action militaire avec des réformes de base de la gouvernance pour assurer l’inclusion, quels que soient le sexe, la race, le sexe, la religion et le statut économique », a déclaré le président Kenyatta, il a estimé que la solidarité et la coopération entre les différentes institutions permettraient au continent de surmonter les nombreux défis auxquels il est confronté, notamment l’insécurité, la pandémie de « Covid-19 » et les répercussions du changement climatique.

« Ensemble, nous pouvons permettre aux pays et régions africains de surmonter l’insécurité au Sahel, dans la Corne de l’Afrique et en Afrique centrale, ainsi que dans les pays confrontés à de dangereux groupes rebelles et terroristes », a-t-il déclaré, le président Kenyatta a fait cette déclaration alors qu’il présidait un débat virtuel de haut niveau du Conseil de sécurité de l’ONU sur la coopération entre les Nations Unies et les organisations continentales et régionales, avec un accent particulier sur l’Union africaine, « L’inclusion dans la garantie des services, la fourniture de services publics non partisans et des politiques et une législation justes sont essentielles », a souligné Kenyatta.

  Le citoyen en Algérie n'est qu'un numéro dans la ferme des généraux
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top