Politique

La police impose un couvre-feu à Mogadiscio pendant les élections présidentielles

La police impose un couvre-feu à Mogadiscio pendant les élections présidentielles

La police somalienne a annoncé un couvre-feu de 33 heures dans la capitale, Mogadiscio, qui gardera presque tous les habitants chez eux lors de l’élection présidentielle des législateurs de dimanche, au cours de laquelle l’actuel dirigeant Mohamed Abdullahi Farmajo brigue un second mandat, le porte-parole de la police Abdel Fattah Aden a annoncé samedi en conférence de presse qu’un couvre-feu complet était imposé dans la ville, couvrant la circulation et les personnes, de samedi à 21H00 (18H00 GMT) jusqu’à lundi à 06H00.

Les législateurs, le personnel de sécurité et tous les autres responsables impliqués dans le vote restent libres de se déplacer pendant ces heures, les élections indirectes, au cours desquelles les législateurs choisissent un président, se tiendront dans un aéroport derrière des murs pour aider à conjurer les attaques potentielles ou l’ingérence des factions au sein des services de sécurité, Farmajo fait face à 37 adversaires lors du vote, dont deux anciens présidents, Sharif Sheikh Ahmed et Hassan Sheikh Mahmoud, que les analystes considèrent comme les plus probables.

Le scrutin doit commencer tôt dimanche matin et devrait se poursuivre tard dans la nuit, dans un environnement sécuritaire instable dans lequel la police craint qu’al Shabaab ne cherche à mener des attaques pour perturber l’événement, le prochain dirigeant de la Somalie héritera d’une longue liste de défis, dont la pire sécheresse en 40 ans, un conflit violent entrant dans sa quatrième décennie, des querelles de clans et une lutte de pouvoir entre le gouvernement et les États membres fédéraux.

  Les prix élevés privent les Algériens de leur amant, la pomme de terre, pendant le Ramadan
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top