Politique

Le Mali reçoit des avions de guerre et autres drones de Russie et de Turquie

Le Mali reçoit des avions de guerre et autres drones de Russie et de Turquie

Les dirigeants militaires du Mali ont reçu davantage d’avions de combat de la Russie, qui est désormais leur principal allié militaire et politique, en plus d’un certain nombre de drones de la Turquie, selon un correspondant de l’AFP, le commandant de l’armée de l’air malienne, le général Alo Boy Diarra, a déclaré avoir reçu une vingtaine d’avions et 12 drones, lors d’une cérémonie en présence du chef du conseil militaire du pays, le colonel Assimi Guetta, et de diplomates russes et turcs.

L’Agence France-Presse a dénombré cinq avions et quatre drones sur la piste de l’aéroport de Bamako. Le Mali avait déjà reçu du matériel militaire similaire en janvier, mars et août de l’année dernière, la dernière livraison de jeudi comprenait davantage d’Albatros L-39 de conception tchèque, qui sont destinés à des fins d’entraînement mais peuvent également être utilisés comme avions d’attaque. Quant aux drones turcs Bayraktar, ils sont capables d’effectuer des missions de reconnaissance et de surveillance, le ministre malien de la Défense, le colonel Sadio Camara, a déclaré que ces drones pourraient aider à rendre l’artillerie et les frappes aériennes plus précises. Le pays d’Afrique de l’Ouest fait face à une insurrection djihadiste depuis 2012, au milieu de crises politiques et humanitaires, après que les officiers actuellement au pouvoir ont mené leur coup d’État en 2020, les relations avec l’ancienne puissance coloniale française se sont rapidement effondrées et la Russie est intervenue pour combler le vide.

De multiples sources ont indiqué que le conseil militaire a commencé à faire venir des forces mercenaires du groupe russe « Wagner », à partir de la fin de 2021, ce qui a suscité des critiques de plusieurs pays. Alors que le régime dit qu’il s’est maintenant tourné vers la lutte contre les djihadistes, certains experts remettent en question cette affirmation.

  Scoop : l'Algérie exploite le "CHAN" pour voler les traditions et l'histoire d'autres pays et les attribuer à l'Algérie

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top