Politique

3 forces des Émirats arabes unis et un officier bahreïnien ont été tués dans une attaque revendiquée par Al-Shabaab à Mogadiscio

3 forces des Émirats arabes unis et un officier bahreïnien ont été tués dans une attaque revendiquée par Al-Shabaab à Mogadiscio

Trois membres des forces armées des Émirats arabes unis et un officier des forces de défense de Bahreïn ont été tués en Somalie. Le ministère de la Défense des Émirats arabes unis a déclaré que trois membres des forces armées des Émirats arabes unis et un officier des forces de défense de Bahreïn étaient morts en martyr et que deux autres avaient été blessés après avoir été exposés à une action armée en République de Somalie.

L’agence de presse des Émirats (WAM) a rapporté dimanche qu’ils effectuaient leurs tâches de formation et de qualification des forces armées somaliennes, ce qui s’inscrit dans le cadre de l’accord bilatéral entre les Émirats arabes unis et la République de Somalie dans le cadre de la coopération militaire entre les deux pays, le ministère a affirmé que les Émirats arabes unis continuent de se coordonner et de coopérer avec le gouvernement somalien dans l’enquête sur cet acte armé coupable. L’attaque, survenue samedi, visait les forces stationnées sur la base militaire General Gordon à Mogadiscio, Al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de l’attaque, et le mouvement lié à Al-Qaïda a déclaré dans un communiqué en ligne qu’elle « a entraîné la mort de nombreuses personnes participant à l’effort militaire des Émirats arabes unis », décrivant les Émirats arabes unis comme « un ennemi de la loi islamique ». pour avoir soutenu le gouvernement somalien dans ses efforts de lutte contre le mouvement.

Le président de la République fédérale de Somalie, Hassan Sheikh Mohamud, a adressé ses condoléances au peuple et au gouvernement des Émirats arabes unis pour les officiers tués dans l’attaque, le président Mahmoud a déclaré : « Nous condamnons fermement cet acte odieux qui a coûté la vie à ces officiers qui ont consacré leur temps et leur vie à libérer notre pays et à reconstruire nos forces. Nous ne laisserons pas cet acte lâche nous détourner de notre chemin vers la paix et la stabilité. Il a déclaré : « J’ordonne aux forces de sécurité de mener une enquête sur l’incident et je m’engage à poursuivre toute personne reconnue coupable avec toute la rigueur de la loi».

  4 soldats et 12 rebelles tués dans des combats dans l'est de la République démocratique du Congo
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top