Politique

Le bilan des attaques dans l’est de la RDC s’alourdit à 82 personnes

Le bilan des attaques dans l'est de la RDC s'alourdit à 82 personnes

Le bilan s’est alourdi à 41 morts après une attaque menée par des rebelles présumés contre des villages de l’est de la République démocratique du Congo, portant le bilan total des morts dans la région à 82 depuis mardi, a déclaré un porte-parole de l’armée congolaise, le lieutenant-colonel Mac Hazukai, porte-parole de l’armée dans la province du Nord-Kivu au Congo, a déclaré que l’attaque survenue vendredi soir contre les villages de Masala, Mapasana et Mahini avait été menée par des membres des Forces démocratiques alliées. Il aurait été à l’origine de plusieurs attaques dans la région au cours de la semaine dernière, dont une dans le village de Masawo qui a tué 17 personnes.
Cinq corps ont été retrouvés dans les villages de Kabwili et Mamulisi, selon Justin Cavalami, un membre de la société civile qui a contribué à la recherche des corps. Le même jour, six corps ont été retrouvés dans une rivière du village de Munonzi, a indiqué le chef du village, treize corps ont été retrouvés vendredi dans le village de Macobo, portant à 82 le nombre total de personnes tuées par des combattants présumés des ADF depuis mardi, ont indiqué le leader de la société civile et le chef du village, le responsable local Fabian Kakoli a déclaré que des hommes armés ont utilisé des armes et des machettes lors des attaques survenues vendredi soir contre les villageois de la province de Beni. Vusinde Nick Jr., un dirigeant de la société civile locale, a déclaré qu’un centre de santé local avait pris feu et que neuf personnes avaient été blessées et 41 morts.
Julian Baluku, l’ancien gouverneur du Nord-Kivu, a déclaré sur Channel X que le gouvernement national du Congo devait faire davantage pour lutter contre l’insécurité dans l’est. Le gouvernement n’a encore publié aucune déclaration concernant les attaques de vendredi et, selon ce que Reuters a rapporté, un porte-parole du gouvernement n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

  Nigeria : la police libère 21 étudiants enlevés il y a deux jours par un groupe armé
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top