Politique

Djibouti, Ismail Omar Guelleh est réélu président pour une cinquième session

Djibouti, Ismail Omar Guelleh est réélu président pour une cinquième session

Le président sortant de Djibouti, Ismail Omar Guelleh, a été réélu pour un cinquième mandat de 5 ans, et a obtenu 98,58% des voix, selon les résultats intérimaires annoncés vendredi soir par le ministre de l’Intérieur Moamen Ahmed Sheikh, le ministre a déclaré à la télévision publique que « le président Ismail Omar Guelleh a obtenu 167 535 voix, soit 98,58%. Ce sont les résultats intérimaires des élections présidentielles du 9 avril 2021 ».

Le ministre djiboutien de l’Intérieur a déclaré que les résultats définitifs seront bientôt publiés par le Conseil constitutionnel, qui supervise le processus électoral, vendredi, les électeurs ont voté après qu’environ 215000 électeurs inscrits (sur 990.000 personnes) ont été invités entre 06h00 et 19h00 (03h00 et 16h00 GMT) à voter dans l’un des 529 bureaux de vote du pays, dont la plupart sont situés dans la capitale Djibouti.

Vendredi après-midi, le président sortant, qui portait des vêtements traditionnels, a voté et était accompagné d’un certain nombre de responsables, de responsables de la sécurité et de journalistes. Il a dit qu’il était « très, très confiant » dans une brève déclaration en français.

Guelleh a ajouté, en somali, que le vote « s’est déroulé dans de bonnes conditions, et maintenant nous allons attendre les résultats ».

Le président Guelleh, qui dirige le pays depuis 22 ans, est nommé pour un cinquième et dernier mandat en théorie à la tête du pays, qui a une situation stratégique aux frontières de l’Afrique et de la péninsule arabique, selon la Constitution, qui ne permet pas aux plus de 75 ans de se présenter aux élections, c’est censé être le dernier scrutin pour le président, sa génération, qui aura passé cet âge en 2026.

  Algérie : les assassins du général Gaîd Salah se battent pour le pouvoir

Les quatre premiers États du président ont été témoins de l’exercice d’un pouvoir autoritaire qui n’a laissé aucune place à la contestation ou à la liberté de la presse, mais qui a également été marqué par une amélioration de l’économie avec le développement des ports et des structures logistiques, selon l’Agence France-Presse.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top