Politique

Une lutte russo-française pour protéger les généraux et voler les richesses de l’Algérie

Une lutte russo-française pour protéger les généraux et voler les richesses de l'Algérie

Alors que le Hirak entre dans sa deuxième année, l’Algérie est devenue un protectorat russo-français où les généraux ont fait de l’Algérie une prostituée à la recherche de quelqu’un pour la protéger. En effet, une délégation militaire s’est envolée pour la Russie afin de solliciter la sympathie des Russes, demander la protection et faire un accord pour réprimer les protestations, alors que le président Tebboune a appelé le président français pour lui demander la protection et de faire une visite à l’Algérie en lui affirmant que l’armée algérienne est prête à entrer au Mali pour protéger les intérêts de la France …

Et pour comprendre comment les généraux et leur marionnette, Tebboune, ont fait de l’Algérie un protectorat franco-russe,   premièrement, les généraux ont ouvert les portes de l’Algérie aux forces russes et leur ont offert un cadeau, qui est une grande base militaire dans la ville d’Oran pour que les Russes font des ravages en Algérie, humilient le peuple algérien et violent ses filles comme ils l’ont fait avec le peuple syrien, ainsi l’Algérie se transformera à une deuxième Syrie, avec toute la dévastation et le déplacement des citoyens que le mot porte pour le peuple algérien…

Deuxièmement, la visite du commandant des armées françaises en Algérie afin de convenir avec le chef de l’armée algérienne, « Saïd Chengriha », que l’Algérie enverrait des corps militaires d’armes diverses, dont 50 milles soldats, aux pays du Mali et du Niger pour la répression des civils et la protection des installations françaises et des intérêts économiques après que plusieurs pays ont refusé de participer aux opérations militaires françaises afin d’éliminer les rébellions contre l’assujettissement français. Le général Chengriha a exigé, de répondre à la demande de la France de participer à la protection des intérêts Français au Mali et au Niger, que Paris fourni une aide à l’Algérie pour réprimer le Hirak populaire et utiliser son veto afin de prévenir toute future ingérence internationale dans la situation intérieure de l’Algérie, et d’arrêter tous les opposants algériens en France, à leurs têtes « Amir Dz » et les transférer en Algérie pour les condamner … De cette façon, les généraux ont mis l’honneur de l’Algérie aux enchères.

  Guterres condamne fermement le meurtre de civils au Niger
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top