Politique

Deby, le fils, promet dans son premier discours le dialogue et la réconciliation au Tchad

Deby, le fils, promet dans son premier discours le dialogue et la réconciliation au Tchad

Le général Mohamed Idriss Deby, chef du Conseil militaire de transition au pouvoir au Tchad, a promis d’organiser un « dialogue national global » qui conduirait à la réconciliation nationale et à l’organisation d’élections présidentielles « libres et équitables », dans son premier discours depuis la mort de son père et en prenant les rênes du pouvoir, Deby le fils a déclaré: « Un dialogue global et national menant à des élections transparentes, libres et équitables sera organisé pendant la période de transition ».

Le général de 37 ans a ajouté qu’un gouvernement civil de transition « annoncera dès que possible le calendrier et les mécanismes de conduite du dialogue », Deby a déclaré qu’il avait nommé un premier ministre, « dont la tâche principale est de former un gouvernement de réconciliation nationale, avec des compétences représentant tous les Tchadiens », notant que « la réconciliation nationale, l’unité et la solidarité seront au sommet des tâches du nouvelle gouvernement ».

Commentant les manifestations au cours desquelles certaines personnes ont été tuées mardi, Deby a déclaré: « Tout le monde doit comprendre que tout comportement qui entre en conflit avec l’unité nationale, la paix et la coexistence aura des répercussions négatives sur la patrie », il a ajouté: « Comme l’a toujours répété le regretté Président Idriss Déby, le Tchad est une patrie, indivisible ou multiforme, il y a un Tchad ».

L’armée au pouvoir au Tchad avait interdit les manifestations de l’opposition et de la société civile prévues mardi pour protester contre le «coup d’État» qui a été mené par le Conseil militaire de transition après la mort du président Idriss Deby au début du mois.

  Tchad: une nouvelle loi vise à protéger 480000 réfugiés
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top