Politique

Le Parlement annule à l’unanimité la loi prolongeant le mandat du président somalien

Le Parlement annule à l'unanimité la loi prolongeant le mandat du président somalien

L’Assemblée du peuple somalien (la première chambre du parlement) a voté à l’unanimité, samedi, en faveur de l’annulation de la loi prolongeant le mandat du président du pays, Mohamed Farmajo, dans une mesure qui pourrait conduire à une percée politique, cela est venu lors d’une session « extraordinaire » tenue samedi, pour discuter de la loi d’extension qui a été approuvée par le parlement lui-même le mois dernier.

Le vote fait suite à un discours de Farmajo devant le parlement, au cours duquel il a appelé à un réexamen du projet de loi d’extension et à un retour à l’accord du 17 septembre sur les élections.

Le 17 septembre, le gouvernement fédéral et les chefs des cinq États et de la région de Banadir sont parvenus à un accord sur la tenue d’élections parlementaires et présidentielles << indirectes >> (par le biais de représentants tribaux). Cependant, depuis lors, aucune date limite n’a été atteinte pour la course et les dates initiales ont été réglés ou reporté plus d’une fois, après la conclusion du discours de Faramajo, les membres du parlement ont commencé à voter sur la loi, alors que 140 députés ont voté pour l’annuler (ils représentent la participation totale) sur les 275 membres du parlement, selon ce qui a été annoncé par le président du Parlement Muhammad. Mursal Sheikh.

Au cours de la même session, Farmajo a délégué au Premier ministre Muhammad Hossein Robli la responsabilité de la tenue des élections générales du pays, conformément à l’accord du 17 septembre, l’Assemblée populaire est chargée d’approuver et d’abroger les lois, et de telles étapes ne nécessitent pas de se rendre au Sénat (la deuxième chambre du Parlement).

  L'Espagne se dirige vers le déclenchement d’une guerre entre l'Algérie et le Maroc
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top