Société

Un festival culturel soutenu par l’ONU unit les communautés sud-soudanaises

Un festival culturel soutenu par l'ONU unit les communautés sud-soudanaises

Selon Mama Hellen Mading, l’une des danseuses, c’est un symbole d’unité et de paix, « [Chaque fois qu’il y a un conflit], c’est nous qui souffrons en tant que mères et enfants. Nous avons vraiment besoin de paix. Vivons quotidiennement en paix avec nous-mêmes. Nous voulons que nos enfants grandissent dans un bon environnement afin qu’ils puissent recevoir une éducation et nous succéder en tant que futurs dirigeants, pour James Amabele, résident, c’est un événement que les jeunes attendaient avec impatience, « De tels événements apporteront la paix entre les communautés et [au] Soudan du Sud dans son ensemble, c’est ce que nous souhaitions : nous devons être unis et si tout se passe bien, alors la paix prévaudra. C’est la paix en soi. Nous avions crié pour la paix et nous voici dans l’unité et la paix ; toutes les tribus sont unies, pour la MINUSS, il s’agit d’une étape vers l’instauration d’une paix durable et viable entre les communautés qui ont connu une crise après l’autre.

Selon Emmanuel Dukundane, responsable des affaires civiles, MINUSS, « Cette fonction, c’est de montrer nos différences, notre variété, notre diversité en termes de culture, et le but est d’être heureux. Et grâce à ce bonheur, nous pouvons promouvoir la cohésion sociale ; nous pouvons mieux nous connaître, nous apprécier davantage et oublier les défis du passé, Sifflets, vuvuzelas, tambours et xylophones n’étaient que quelques-uns des éléments utilisés pour créer une bande-son mixte de rythmes robustes et induisant la danse qui a réuni les fêtards.

 

 

  Un responsable de l’ONU : l’Afrique pose un « défi majeur » à la migration climatique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top