Société

La BAD et le HCR étudient les moyens de soutenir les personnes déplacées de force au Soudan du Sud

La BAD et le HCR étudient les moyens de soutenir les personnes déplacées de force au Soudan du Sud

Lors d’une visite conjointe au Soudan du Sud, la Banque africaine de développement et le HCR se sont engagés à approfondir leur coopération en faveur des personnes déplacées et des communautés d’accueil dans le pays, depuis le début de la guerre au Soudan il y a 300 jours, plus d’un demi-million de personnes sont arrivées au Soudan du Sud, pour la plupart des Sud-Soudanais résidant au Soudan depuis des décennies. Beaucoup d’entre eux retournent dans des villages où il n’y a pratiquement aucun service et où aucune aide humanitaire n’est disponible. Les réfugiés soudanais sont transférés vers des camps de réfugiés où les ressources sont actuellement gravement épuisées.

Le Haut-Commissaire adjoint aux opérations, Raouf Mazo, et la vice-présidente de la Banque africaine de développement chargée du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services, Marie-Laure Akin Olugbade, ont conclu cette semaine une visite conjointe au Soudan du Sud, accompagnés du commissaire adjoint du Soudan du Sud pour les réfugiés, John Dabi, ils ont visité un camp de réfugiés et un centre de transit accueillant des arrivants du Soudan, leur donnant ainsi l’occasion d’écouter les personnes touchées. Dans la capitale, Juba, ils ont rencontré de hauts responsables gouvernementaux, qui ont salué le partenariat et la coopération conjointe visant à répondre aux besoins urgents du pays. La délégation a également rencontré des représentants de la communauté des donateurs, faisant référence à la troisième stratégie de la Banque africaine de développement pour lutter contre la fragilité et renforcer la résilience en Afrique (2022-2026), qui se concentre sur la prévention des conflits, la reconstruction et le développement post-conflit inclusif, le vice-président Akin Olugbade a déclaré : « Nous nous engageons à répondre aux plus grands défis de développement auxquels le continent africain est confronté, « y compris la prévention et la réponse aux déplacements forcés. Notre coopération et notre partenariat avec le HCR sont un moyen important et essentiel de renforcer la résilience et les solutions durables pour les réfugiés, les personnes déplacées à l’intérieur du pays, les rapatriés et les communautés d’accueil dans le Sud. Soudan ».

  Des milliers de personnes fuient vers l'Éthiopie au milieu des violences au Somaliland
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top