Société

Déclaration officielle de l’élimination de l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo

Déclaration officielle de l'élimination de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo

L’élimination de la 12eme épidémie de virus Ebola en République démocratique du Congo a été officiellement annoncée lundi, trois mois après la notification du premier cas au Nord-Kivu. Cela marque la fin de la quatrième épidémie de la maladie mortelle dans le pays en moins de trois ans, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Le virus Ebola – une maladie souvent mortelle qui se propage par contact avec des fluides corporels et qui tue en moyenne environ la moitié des personnes infectées – est réapparu en février, neuf mois après l’annonce d’une autre épidémie dans la même province, dans un communiqué de presse, l’Organisation mondiale de la santé a félicité les autorités sanitaires de la République démocratique du Congo et les agents de santé « sur le terrain pour leur réponse rapide, qui s’appuie sur l’expérience antérieure du pays dans la gestion de l’épidémie d’Ebola ».

Onze cas confirmés et un cas probable, entraînant la mort de six personnes et six guérisons, ont été enregistrés dans quatre zones de santé de la province du Nord-Kivu, au 7 février, lorsque le ministère de la Santé a annoncé la résurgence d’Ebola à Butembo, les résultats du séquençage du génome mené par l’Institut national de recherche biomédicale du pays ont révélé que le premier cas d’Ebola détecté dans l’épidémie était lié à l’épidémie précédente, mais la source de l’infection n’a pas encore été déterminée.

Le Dr Machidiso Moeti, Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, a déclaré: «Le rôle majeur joué par les agents de santé locaux et les autorités nationales pour leur réponse rapide, leur persévérance, leur expérience et leur travail acharné qui ont permis de maîtriser cette flambée doit être reconnu. Au-delà, il faut rester dans un état, se préparer à une éventuelle réémergence, tout en profitant de l’expérience croissante de la réponse aux urgences pour faire face aux autres menaces sanitaires auxquelles le pays est confronté, la réponse a été coordonnée par le département provincial de la santé en collaboration avec l’OMS et ses partenaires.

  Le Secrétaire général condamne les attaques en République centrafricaine
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top