Sport

13 pilotes kenyans disqualifiés alors que le WRC Safari Rally démarre

13 pilotes kenyans disqualifiés alors que le WRC Safari Rally démarre

Treize pilotes locaux ont été disqualifiés du Championnat du monde des rallyes tandis que quatre autres ont été rétrogradés au quatrième niveau alors que le Safari Rally s’élance jeudi au Kenya pour la première fois en 18 ans.

Parmi les plus d’une douzaine de chauffeurs kenyans touchés figurent John Nganga, Adil Mughal, Stephen Mwangi, Izhar Mirza, Hussein Malik, Daren Miranda, Edward Maina, Rahan Shah et Osman Abdullahi.

Les autres sont Andrew Muiruri, Josiah Karoiuki, Isaac Mwari et Maxine Wahome.

Le pilote paraplégique Nikhil Sachania faisait partie des quatre pilotes relégués au Kenya National Rally Championship aux côtés de Jeremy Wahome et Rio Smith.

Pendant ce temps, Amaanaj Rai et Aakif Virani se sont retirés du championnat.

L’événement revient dans la nation d’Afrique de l’Est pour la première fois depuis 2002.

L’aventure africaine qui fait monter l’adrénaline a été officiellement lancée un jeudi matin glacial à Nairobi avant que les conducteurs ne se dirigent vers l’action à Naivasha.

Mwari n’avait pas de réservoir de carburant approuvé par la FIA tandis qu’une douzaine d’autres ont été assommés pour différents motifs techniques lors d’un contrôle technique rigoureux organisé mercredi.

« Certaines voitures n’avaient pas les bons sièges, certaines avaient des ceintures de sécurité qui avaient plus de quatre ans. Le turbo lui-même n’est pas censé faire plus de 33 millimètres », a expliqué Abdul Sidi, un ancien pilote de rallye kenyan de 18 ans.

« Vous serez disqualifié si vous avez un plus gros turbo, par exemple. Les suspensions aussi ont été marquées. Certaines voitures avaient des barres anti-roulis fissurées, ce qui est un problème de sécurité majeur. »

  Le joueur Nigérian Iheanacho entre dans l'histoire avec Leicester

Le rallye de cette année sillonnera Naivasha et ses environs, à environ 76 kilomètres à l’ouest de Nairobi et accueillera l’une des étapes les plus longues – 34 kilomètres.

En effet, l’événement de cette année sera différent des précédents, tenus pour la dernière fois il y a près de deux décennies.

Beaucoup de choses ont évolué depuis pour s’adapter au WRC d’aujourd’hui, mais la tradition du rallye safari qui comprend des paysages pittoresques, des routes rocheuses difficiles et une faune exotique a été maintenue avec certaines routes qui devraient traverser le célèbre parc national de Hell’s Gate.

Lors de ses jours de rallye, Sidi, qui a terminé 15 des 18 courses auxquelles il a participé, affirme que cette édition aura une toute autre expérience.

L’événement, d’une durée de six jours, couvrait environ 5 800 kilomètres et traversait le pays, de Mombasa à Kisumu. L’édition de cette année, cependant, aura lieu à Naivasha sur des terres privées.

L’étape la plus longue cette année sera de 34 kilomètres, une réduction significative par rapport aux éditions précédentes où les pilotes couvriraient 240 kilomètres pour la seule étape la plus longue.

Le Safari Rally devait avoir lieu en 2020 mais a été reporté d’un an suite au déclenchement de la pandémie de coronavirus.

Les meilleurs temps du shakedown #SafariRallyKenya de mercredi après-midi ont vu sept #RedBullAthletes entrer dans le Top 10 !

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top