Sport

Le Kenya martelé par le Mali en qualification pour la Coupe du monde 2022

Le Kenya martelé par le Mali en qualification pour la Coupe du monde 2022

C’est une histoire trop familière dans le football kenyan – un énorme contrecoup saluant une performance lamentable de l’équipe nationale – mais vendredi, la dure réaction à une défaite 5-0 contre le Mali lors d’un match de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 2022 portait un ton de désespoir.

Jeudi soir, le rêve du Kenya de se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA 2022 a subi un coup dur lorsque le triplé d’Ibrahima Kone en première mi-temps a inspiré le Mali, leader du Groupe E, à une victoire écrasante.

Un but précoce de Moussa Doumbia et la frappe à la 85e minute ont réglé un match déséquilibré joué dans le lieu neutre du Maroc en raison des bouleversements politiques au Mali.

Le résultat laisse le Kenya troisième du groupe avec deux points et une différence de buts défavorable, avec l’Ouganda (cinq points), qui a battu le Rwanda 1-0, le devançant à la deuxième place derrière le Mali (sept points).

Dimanche, le Kenya accueille le Mali à Nairobi, l’équipe locale devant remporter tous ses matches restants pour avoir l’impression de décrocher le seul billet disponible du groupe E pour participer au troisième et dernier tour des éliminatoires de la CAF pour la Coupe du Monde de la FIFA 2022.

Les premiers matchs nuls 0-0 et 1-1 contre l’Ouganda et le Rwanda ont suscité des critiques cinglantes au Kenya, la Football Kenya Federation (FKF) ayant changé d’entraîneur-chef après le deuxième match pour amener le Turc Engin Firat sur un contrat de deux mois.

  Kwadwo Asamoah n'est pas encore prêt à rentrer au Ghana

Le premier match de Firat en charge était aussi humiliant que possible, et les répercussions pour le nouvel entraîneur-chef et président de la FKF Nick Mwendwa à l’arrivée de l’équipe à Nairobi vendredi matin frôlaient la sauvagerie.

« Nick Mwendwa a nommé Engin Firat pour entraîner les Harambee Stars pour un contrat de deux mois. Firat était auparavant entraîneur de la Moldavie, où il a remporté 0 matchs. La Moldavie est 75 places en dessous du Kenya dans le classement de la FIFA. Nous devons commencer à nous demander si Nick ne fait que blanchir de l’argent avec FKF », a écrit le journaliste de télévision Ferdinand Omondi sur Twitter.

Jacob Mulee (2020-21), Francis Kimanzi (2019-20), Sébastien Migne (2018-19), Stanley Okumbi (2016-17, 2018) et Paul Put (2017-18) sont passés devant Firat depuis que Mwendwa a pris le relais. la FKF en 2016.

Le patron de la FKF était le quatrième plus gros sujet de tendance du Kenya sur Twitter vendredi matin, la plupart des messages rendant la lecture inconfortable pour l’administrateur qui a promis d’amener le Kenya à la finale de la Coupe du monde 2022 après son élection pour son premier mandat.

« Au lieu de cela, l’entité illégale est toujours autorisée à gérer nos équipes nationales et nos fonds du fonds consolidé sans les exigences légales requises en place », a fait remarquer l’analyste local du football Francis Ngira dans un long post sur Facebook.

Alors que la nouvelle de la défaite 5-0 filtrait, les discussions du talk-show radio du matin ont été dominées par des discussions sur les besoins du football du pays, la plupart des appelants demandant les chefs de Firat et le patron de la fédération.

  BAL annonce les partenaires de diffusion et le calendrier des matchs
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top