Sport

La suspension de l’ancien président de la CAF, Ahmad Ahmad, réduite à deux ans

La suspension de l'ancien président de la CAF, Ahmad Ahmad, réduite à deux ans

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annoncé lundi que l’interdiction de cinq ans de l’ancien président de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad d’exercer des activités liées au football a été réduite à deux ans.

Ahmad, qui était président de la CAF et vice-président de la Fifa depuis 2017, a été reconnu coupable d’avoir enfreint plusieurs règles du Code d’éthique de la Fifa (FCE), notamment des abus de pouvoir, des distributions de cadeaux et des détournements de fonds pendant sa présidence.

Une interdiction de cinq ans de participer à toutes les activités liées au football aux niveaux national et international a été imposée par la Fifa le 23 novembre 2020, ainsi qu’une amende de 200 000 francs suisses (environ 220 000 dollars américains).

À la suite de la sanction, Ahmad a fait appel de la décision de la Fifa auprès du TAS et l’appel a été partiellement confirmé après une audience qui a eu lieu les 2 et 3 mars 2021.

Le CAS a décidé de réduire la suspension à deux ans et de réduire l’amende de 200 000 francs suisses à 50 000 francs suisses. Malgré la commutation, Ahmad est toujours exclu de participer aux élections de la CAF, qui doivent se tenir vendredi à Rabat, au Maroc.

  Colère au Zimbabwe contre le palais de la fille de feu le président Mugabe à Dubaï
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top