Politique

Le Mali demande au Conseil islamique d’entamer un dialogue avec les groupes liés à « Al-Qaïda »

Le Mali demande au Conseil islamique d'entamer un dialogue avec les groupes liés à « Al-Qaïda »

Le gouvernement malien a demandé au Conseil suprême islamique du pays d’entamer un dialogue avec des groupes liés à Al-Qaïda dans un nouvel effort pour faire face à la crise d’insécurité qui dure depuis dix ans, le porte-parole du conseil, Mohamed Kebiri, a déclaré mardi que le gouvernement lui avait demandé la semaine dernière de lancer les discussions, notant que le cabinet intérimaire travaillait avec des représentants dans le nord du Mali. « La seule chose que nous ayons reçue, c’est de négocier uniquement avec les Maliens… Nous considérons les autres militants comme des envahisseurs », a ajouté Kabiri.

Le responsable du gouvernement a ajouté que la question de la loi islamique « n’est pas interdite et que tout peut être négocié », il n’était pas clair quand le dialogue commencerait, mais le conseil mènerait des discussions avec les deux chefs armés au Mali, Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa, du groupe Nasr Al-Islam et musulmans lié à Al-Qaïda, le ministre malien des Affaires religieuses et des Cultes, Mamadou Konneh, a confirmé que le gouvernement avait demandé au conseil de mener les discussions avec les groupes, le Mali a connu en août 2021 un coup d’État contre le pouvoir mené par l’armée, suivi de désaccords entre les nouveaux dirigeants qui ont abouti à la formation d’un gouvernement de transition intérimaire devant gouverner pendant 18 mois et dirigé par le Premier ministre Chogel Kokala Maiga.

Le Mali est un champ de bataille pour l’armée locale, les forces françaises et la force de maintien de la paix de l’ONU contre les groupes armés liés à l’Etat islamique et à Al-Qaïda.

  D'anciens soldats éthiopiens faisant partie des forces de l'ONU ont demandé l'asile au Soudan

Les attaques d’hommes armés et d’autres groupes sont courantes dans de vastes régions du Mali, du Burkina Faso et du Niger, malgré la présence de forces internationales lourdes, et ces attaques ont entraîné la mort de milliers de civils et le déplacement de millions de personnes.

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top