Politique

Le « mouvement Al-shabab » appelle à frapper « les intérêts américains et français » à Djibouti

Le "mouvement Al-shabab" appelle à frapper "les intérêts américains et français" à Djibouti

Le leader du «mouvement Al-shabab» a appelé à «la frappe des intérêts américains et français» à Djibouti, à moins de deux semaines des élections présidentielles dans ce petit pays de la Corne de l’Afrique.

Dans un clip vidéo, Abou Obeida Ahmed Omar a attaqué le président djiboutien Ismail Omar Guelleh, au pouvoir depuis 1999 et candidat à un cinquième mandat, qu’il est certain de remporter lors des élections présidentielles du 9 avril.

Le leader du « mouvement de la jeunesse » a déclaré que son profit « a fait de Djibouti une base militaire au sein de laquelle se déroule le processus de planification et de gestion de la guerre contre les musulmans en Afrique de l’Est », ajoutant: « Faire des intérêts américains et français à Djibouti une priorité absolue pour vos objectifs », en raison de sa situation géographique unique aux frontières de l’Afrique et de la péninsule arabique, face au détroit de Bab al-Mandab, qui relie la mer Rouge au golfe d’Aden, Djibouti abrite de nombreuses bases militaires étrangères.

Cette ancienne colonie française comprend le plus grand bataillon français d’Afrique (environ 1500 soldats), il existe également la seule base américaine permanente en Afrique (4 000 soldats) à partir de laquelle des opérations antiterroristes, notamment en Somalie, sont lancées. Il a également la présence militaire du Japon et de l’Italie, ainsi que de la Chine, qui a ouvert en 2017 une base militaire et un port.

D’autre part, Djibouti participe avec un bataillon de la force de l’Union africaine en Somalie «AMISOM», qui combat «Al-Shabab».

Et en mai 2014, un commando suicide a attaqué un restaurant fréquenté par des étrangers à Djibouti, faisant un mort turc et au moins 20 blessés. Ils comprennent 7 Français, 4 Allemands, 3 Espagnols et 6 Néerlandais. En annonçant son approbation de l’opération, Al-Shabab a déclaré avoir attaqué un « restaurant fréquenté notamment par les croisés français et leurs alliés de l’OTAN ».

  L'ONU appelle le président somalien à former un gouvernement inclusif
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top