Société

OMS : L’Afrique a besoin de toute urgence de 20 millions de deuxièmes doses de vaccin COVID-19

OMS : L'Afrique a besoin de toute urgence de 20 millions de deuxièmes doses de vaccin COVID-19

L’Afrique a besoin d’au moins 20 millions de doses du vaccin Oxford-AstraZeneca au cours des six prochaines semaines pour obtenir des secondes doses à tous ceux qui ont reçu une première dose dans l’intervalle de 8 à 12 semaines entre les doses recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une dose unique du vaccin Oxford-AstraZeneca confère une protection d’environ 70% pendant au moins 12 semaines. Les données sur la protection d’une dose après 12 semaines sont limitées, mais des anticorps COVID-19 ont été trouvés dans le corps jusqu’à 6 mois après une dose. Le cours complet fourni avec un intervalle de 12 semaines offre une protection de 81 % pendant une période prolongée.

En plus de ce besoin urgent, 200 millions de doses supplémentaires de tout vaccin COVID-19 répertorié à usage d’urgence de l’OMS sont nécessaires pour que le continent puisse vacciner 10% de sa population d’ici septembre 2021. Cela fait suite à un appel lancé par le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus à l’Assemblée mondiale de la santé, l’organe directeur de l’OMS plus tôt cette semaine pour que tous les États membres soutiennent une campagne massive de vaccination.

À ce jour, 28 millions de doses COVID-19 de différents vaccins ont été administrées en Afrique, ce qui représente moins de deux doses administrées pour 100 personnes en Afrique. Dans le monde, 1,5 milliard de doses de vaccin COVID-19 ont été administrées, la France est le premier pays à partager les vaccins COVID-19 de son approvisionnement intérieur, en faisant don de plus de 31 000 doses à la Mauritanie, et 74 400 autres devraient être livrés sous peu. La France s’est engagée à partager un demi-million de doses supplémentaires avec six pays africains dans les prochaines semaines. L’Union européenne et ses États membres ont promis plus de 100 millions de doses pour les pays à faible revenu d’ici la fin de 2021. Les États-Unis d’Amérique se sont engagés à partager 80 millions de doses avec les pays à faible revenu, et d’autres pays à revenu élevé ont exprimé intérêt à partager les vaccins. Il est essentiel d’accélérer ces engagements et l’installation COVAX est un outil éprouvé pour une livraison rapide.

  L'Église russe établit un exarchat en Afrique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top