Société

OMS : L’Afrique a besoin de toute urgence de 20 millions de deuxièmes doses de vaccin COVID-19

OMS : L'Afrique a besoin de toute urgence de 20 millions de deuxièmes doses de vaccin COVID-19

L’Afrique a besoin d’au moins 20 millions de doses du vaccin Oxford-AstraZeneca au cours des six prochaines semaines pour obtenir des secondes doses à tous ceux qui ont reçu une première dose dans l’intervalle de 8 à 12 semaines entre les doses recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une dose unique du vaccin Oxford-AstraZeneca confère une protection d’environ 70% pendant au moins 12 semaines. Les données sur la protection d’une dose après 12 semaines sont limitées, mais des anticorps COVID-19 ont été trouvés dans le corps jusqu’à 6 mois après une dose. Le cours complet fourni avec un intervalle de 12 semaines offre une protection de 81 % pendant une période prolongée.

En plus de ce besoin urgent, 200 millions de doses supplémentaires de tout vaccin COVID-19 répertorié à usage d’urgence de l’OMS sont nécessaires pour que le continent puisse vacciner 10% de sa population d’ici septembre 2021. Cela fait suite à un appel lancé par le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus à l’Assemblée mondiale de la santé, l’organe directeur de l’OMS plus tôt cette semaine pour que tous les États membres soutiennent une campagne massive de vaccination.

À ce jour, 28 millions de doses COVID-19 de différents vaccins ont été administrées en Afrique, ce qui représente moins de deux doses administrées pour 100 personnes en Afrique. Dans le monde, 1,5 milliard de doses de vaccin COVID-19 ont été administrées, la France est le premier pays à partager les vaccins COVID-19 de son approvisionnement intérieur, en faisant don de plus de 31 000 doses à la Mauritanie, et 74 400 autres devraient être livrés sous peu. La France s’est engagée à partager un demi-million de doses supplémentaires avec six pays africains dans les prochaines semaines. L’Union européenne et ses États membres ont promis plus de 100 millions de doses pour les pays à faible revenu d’ici la fin de 2021. Les États-Unis d’Amérique se sont engagés à partager 80 millions de doses avec les pays à faible revenu, et d’autres pays à revenu élevé ont exprimé intérêt à partager les vaccins. Il est essentiel d’accélérer ces engagements et l’installation COVAX est un outil éprouvé pour une livraison rapide.

  L'OMS s'attend à ce que les décès dus au COVID-19 dans la région africaine chutent de 94% en 2022
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top