Société

L’OMS met en garde contre une augmentation des infections par le virus Ambox (variole du singe) dans un pays africain

L'OMS met en garde contre une augmentation des infections par le virus Ambox (variole du singe) dans un pays africain

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé aujourd’hui samedi que 12 569 cas de virus « Ambox » et 581 décès associés avaient été enregistrés en République démocratique du Congo au 12 novembre, soit le nombre annuel d’infections le plus élevé jamais enregistré, l’infection humaine par la maladie contagieuse, anciennement connue sous le nom de variole du singe, a été découverte pour la première fois en 1970 en République démocratique du Congo, tandis que la propagation de « l’Ampox » est restée confinée pendant des années dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest et centrale, jusqu’à ce qu’elle éclate des points chauds ont commencé à apparaître avec sa transmission aux humains à partir des animaux.

L’Organisation mondiale de la santé a rapporté que toutes les 26 provinces de la République démocratique du Congo, sauf quatre, ont signalé des infections, « avec de nouvelles infections apparaissant dans des zones géographiques qui n’avaient pas signalé auparavant la présence d’Imbox, notamment Kinshasa, Lualaba et le Sud-Kivu», l’organisation a exprimé son inquiétude quant à la rapidité de transmission de la version mutée du virus Ambox, affirmant qu’elle travaille avec le ministère congolais de la Santé pour évaluer la situation, le taux d’infection élevé l’année dernière en Europe et aux États-Unis, en dehors des zones épidémiques habituelles, a incité l’Organisation mondiale de la santé à déclarer une urgence de santé publique de portée internationale en juillet 2022, l’alerte la plus élevée qu’elle puisse émettre, l’organisation a mis fin à l’état d’urgence en mai de cette année, mais a conseillé de rester vigilante.

  Des femmes africaines font la différence, des ateliers au Bénin transforment les restes de tissus en pièces décoratives

L’organisation a indiqué que l’épidémie mondiale du virus a touché principalement les hommes homosexuels et les hommes ayant des relations sexuelles avec plusieurs partenaires, et que les objets contaminés par le virus peuvent également le transmettre, les premiers symptômes de l’infection sont de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et des maux de dos au cours des cinq premiers jours, puis une éruption cutanée apparaît sur le visage, les paumes et les pieds, suivie par des cloques, des points douloureux et enfin une desquamation, le patient se rétablit généralement de lui-même au bout de deux à quatre semaines.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top