Société

Un responsable de l’ONU renouvelle son avertissement concernant de graves épidémies de faim et de maladies au Soudan

Un responsable de l'ONU renouvelle son avertissement concernant de graves épidémies de faim et de maladies au Soudan

Le représentant par intérim de l’OMS au Soudan, Peter Graaf, a déclaré que la situation au Soudan était une « tempête parfaite » avec le système de santé qui ne fonctionne pas bien, l’effondrement du programme de vaccination des enfants et la propagation des maladies infectieuses, lors de la conférence de presse bihebdomadaire tenue mardi au bureau des Nations Unies à Genève, Graf a indiqué qu’à mesure que les combats s’étendent à de nouvelles zones, les civils continuent d’être déplacés en masse, certains d’entre eux ayant été déplacés à plusieurs reprises.

Il a rappelé qu’après le déclenchement du conflit au Soudan il y a 10 mois, le pays connaît désormais la plus grande crise de déplacement au monde, avec le nombre de personnes déplacées atteignant 8 millions de personnes, dont 6,1 millions de déplacés internes, tandis que 1,8 million se sont réfugiés dans les pays voisins, Graf s’exprimait par vidéo depuis le Caire après son retour d’une tournée sur le terrain qui comprenait le Soudan, le Tchad, le Soudan du Sud et le Kenya. Le responsable de l’ONU a déclaré : « J’ai personnellement été témoin de déplacements au Soudan et au Tchad voisin. Ce que j’ai vu est inquiétant et déchirant. Les gens sont obligés de marcher pendant des jours pour échapper à la violence, pour la plupart des femmes et des enfants des zones surpeuplées où ils n’ont pas accès à l’eau, à l’assainissement, à l’alimentation et aux services de santé de base, il a souligné qu’environ 25 millions de Soudanais ont besoin d’une aide humanitaire et que 18 millions d’entre eux sont confrontés à une faim aiguë, dont 5 millions se trouvent dans une situation d’urgence. On craint que la prochaine période de soudure n’entraîne des « niveaux de faim catastrophiques » dans les zones les plus touchées, a déclaré Graf, ajoutant qu’au Darfour seulement, 200 000 enfants devraient souffrir d’une faim potentiellement mortelle cette année.

  Foreign Affairs : le "coup d’état" du Soudan...les Etats-Unis face à un test critique à Khartoum

Il a évoqué l’épidémie de maladies infectieuses, où plus de 10 000 cas de choléra, 5 000 cas de rougeole, près de 8 000 cas de dengue et plus de 1,2 million de cas cliniques de paludisme ont été signalés.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top